mercredi 6 mai 2009

Quand Yue Fei se prend une branlée...

Yue Fei, grand général au service des empereurs Song, n'avait encore jamais vu d'éléphants... et ce soir là, il y en avait à foison dans l'armée Birmane du grand général Ludo le vic qu'il rencontra...








Non seulement Yue Fei ne connaissait pas l'armée Birmane mais en plus... il connaissait mal ses propres troupes. C'est la première fois qu'il prenait la tête de telles troupes : un corps de hallebardiers médiocres flanqué de 4 tirailleurs avec arc, un corps de arbalétriers médiocres soutenus pas deux trébuchets et un corps de hallebardiers... médiocres mais... soutenus par deux unités de la garde (hallebardiers impact) et deux chariots de guerre. Les trois généraux étaient intégrés, chacun dans une unité de cavalerie...

Peu confiant en ses troupes, Yue Fei prévoit de retrancher son corps d'arbalétriers derrière des fortifications au pied d'une colline sur laquelle se dresseront les deux trébuchets... cela tombe bien, il obtient l'inititative eet choisit 3 collines qui tombent toutes les 3... de son côté !
Ludo le vic, méfiant (il a certes une pelletée d'éléphants mais elle n'est soutenue que par de l'infanterie moyenne) tente de pourrir le terrain à coup de terrains accidentés.

Le dispositif chinois ets bourrin. Aile droite : hallebardiers sur colline, flanqués de chariots. Centre : arbalétriers planqués derrière fortifications soutenus par trebuchets.
Mais grosse erreur... aile gauche appuyée dans le vide, occupée par le corps d'hallebardiers médiocres. Asa gauche, une plantation dans laquelle se terrent 4 malheureux archers légers...



Première erreur dans la constitution des corps : les chariots auraient dû être répartis dans les deux corps d'ailes...
Seconde erreur : la disposition des corps ; le corps le plus costaud (garde plus chariots) aurait dû être placé à gauche pour éviter un débordement... d'autant plus que Ludo est un fin limier...
Ou (deuxième erreur bis) : n'ayant pas disposé ce corps à gauche, les fortifications auraient dû être disposées en biais, parallèlement à la colline, de façon à être flanquées par le bord de table... Mais là, ça aurait fait "bunker" !
Pour mieux comprendre ces dispositions, voir les photos ci-jointes.
Mon plan était mauvais : une aile gauche mal appuyée et l'aile droite qui devait faire, porter le coup, telle une faux, était, avec son infanterie lourde et ses chariots... trop lente !

Bref mauvaise concentration, mauvaises dispositions et adversaire pas manchot du tout... le résultat ne se fait pas attendre !

Ludo, pas fou (il n'allait pas essayer de forcer le centre et la droite un peu trop blindées), décida d'utiliser la meilleur mobilité de ses troupes à bon escient. Il concentre deux corps sur le point faible chinois : sa gauche.

Il chasse rapidement les troupes légères et commence, avec un éléphant et des troupes d'élites, à prendre en enfilade la ligne chinoise, trop peu manoeuvrable et engoncée dans son dispositif.

La droite chinoise tente de se rabattre sur le centre birman... opération longue et bien "managée" par Ludo qui met en place une bonne défense.


La gauche chinoise prise en tenaille...







La droite chinoise a dépassé le milieu de la table !
Mais les trebuchets sont inefficaces, Ludo parvenant à rester hors de portée de ces armes redoutables...





L'attaque de l'aile droite chinoise...


Tirs chinois inefficaces, belle manoeuvre de Ludo et dernier tour devastateur (quelques 6 à 1 pour Ludo, lui permettant de volatiliser une unité d'infanterie lourde et une unité d'arbalétriers non entamée en un combat !) accélereront une issue inévitable.

Les éléphants de Ludo ont eu peu de cavalerie à se mettre sous la dent mais ils se sont avérés très efficaces contre l'infanterie. Surtout, Ludo a bien manoeuvré, bien utilisé le terrain et a fait peu de c...
Bref chapeau. Ce soir là il était vraiment le plus fort. De mon côté, loin d'être dégoutté par cette armée chinoise, je vais la peaufiner... Son côté "statique" me gêne beaucoup (des arbalétriers "médiocres" qui ne peuvent tirer si ils bougent !) mais je vais travailler ça pour continuer à la jouer... Parce que la Chine des Song me fascine !

1 commentaire:

  1. Trés interessant.
    A priori, les Song sont durs à jouer. Courage!!

    RépondreSupprimer