vendredi 10 avril 2009

Battlefleet Gothic

Hier soir, malgré une petite fièvre et un gros rhume, petite partie de Battlefleet Gothic avec Arnaud. Pas de photos de la partie à vous présenter... à part ces quelques photos commerciales :
Voilà à quoi ressemblait le flotte Empire de Arnaud (en plus nombreux bien sûr) :
Il avait 3 croiseurs, 1 cuirassé et 3 escorteurs...














De mon côté, je suis venu les mains dans les poches (en attendant ma flotte TAU commandée chez Forgeworld). Arnaud m'a donc prêté des vaisseaux Mon Calamari (Star Wars Miniatures) qu'il s'est empressé de resocler en BFG. C'est du pré-peint et ils sont superbes !

A partir de ces "Mon Calamari", on a fait des Tau (en utilisant les caractéristiques des vaisseaux FW).
Voilà mon cuirassé ...







Et voilà les croiseurs (deux de chaque) ...





















Alors que les vrai TAU Forgeworld ressemblent plutôt à ça :





























Le scénario avait l'air sympa mais il s'est avéré un peu "wild".

Une planète à détruire (genre Star wars avec l'étoile noire) par l'attaquant, le défenseur ne déployant qu'une partie de ses troupes (les 3/5eme tout de même). Ses renforts peuvent arriver n'importe quand et ... n'importe où (dépend d'un jet de dé).
Des champs d'Astéroïdes et des nuages de poussière ou gaz forment le terrain (avec des effets spéciaux... comme les forêts ou broussailles de nos règles historiques !).

L'Empire (oups, pardon, l'Imperium), donc Arnaud a moins de vaisseaux mais beaucoup plus costauds. On tire les dés... c'est lui le défenseur ! Donc j'attaque. La planète à un bout de la table, et à l'autre bout, ma flotte TAU déployée à 15 cm du bord. J'ai l'initiative, je le laisse commencer à bouger en premier (j'ai oublié qu'à ce jeu, non seulement il va bouger mais en plus tirer avant que je ne fasse quoi que ce soit...).
Jet de dé de renforts : des petits escorteurs entrent en renfort... où ça ? un 6 au dé... dans mon dos !!!! Je n'ai pas encore commencé à jouer que un de mes croiseurs légers (un des deux vaisseaux qui possèdent un canon particulier pour détruire la planète) part en fumée...

C'est mon tour, j'avance à double vitesse...

Second tour d'Arnaud. Jet de renforts... sa dernière unité, un croiseur lourd entre en jeu ! où ça ? jet de dé... un 6... dans mon dos ! (il entre dans mon dos uniquement sur un 6 au dé, il s'en sort plutôt bien non ?).
Le croiseur entre juste derrière mon cuirassé, le second vaisseau a posséder un canon capable de détruire la planète... Bref, rapidement, une escadre d'escorteurs est détruite puis un second croiseur face à son cuirassé... J'ai tout de même réussi à concentrer mon cuirassé plus 2 croiseurs et une escadre d'escorteurs ensembles, face à 2 croiseurs impériaux (plus celui qui me poursuit). Mais aucun vaisseau ne peut tirer derrière. Son croiseur poursuit donc mon cuirassé qui commence à faiblir sous son feu... un dégât critique fait exploser la passerelle de commandement. Il devient alors difficilement commandable et se dirige tout droit vers... un champ d'astéroides sous les feu croisés de toute la flotte ennemie (je n'ai réussir à lui détruire que 3 escorteurs)... tous ses croiseurs étant beaucoup trop costauds face aux miens !

Bref partie agréable, système de jeu très bien foutu mais ce scénario était beaucoup trop aléatoire (il s'est joué sur deux coups de dés). Mais je suis motivé pour y rejouer (avec des scénarios moins aléatoires tout de même...). Merci Arnaud !


3 commentaires:

  1. Argh ! Encore un nouveau projet. Mais comment comptes tu les mener tous à bien, hein, comment !?

    Stéphane ;)

    RépondreSupprimer
  2. Sympa!

    Bon, je retourne peindre mes vaisseaux!!
    Vivement que tu reçoive tes Tau! :o)

    RépondreSupprimer